Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

À l’époque où vous attaquiez Sérigne Cheikh, pauvres de vous !

Posté par: LeSociologue Rebelle| Jeudi 07 décembre, 2017 13:12  | Consulté 187 fois  |  0 Réactions  |   

 

Après son voyage dans le ventre de la nuit lumineuse, tous ceux qui « vomissaient » sur Sérigne Cheikh ont ravalé honteusement leurs vomissures, préférant se transmuter en hagiographes de l’homme qu’ils n’ont ni écouté ni compris. Al Amin a subi les mêmes acrimonies, subitement dissipées après ce 22 septembre 2017, jour où il rejoignit Le Royaume des Immortels proches d’Allah. Que n’a-t-on pas entendu sur sa personne ! Sérigne Mbaye Sy Mansour et Sérigne Moustapha SY, cloués au pilori et rudoyés aujourd’hui, seront certainement peints demain par leurs détracteurs comme faisant partie des hommes les plus nobles et les plus véridiques que le Sénégal n’ait jamais connu. Certains Sénégalais restent sourds aux messages des vivants, mais entendent mystérieusement la parole des « morts ». À la « disparition » de Sérigne Mansour SY, des hommes incultes, des hommes de culture et des journalistes s’étaient pour la plupart permis les plus fous commentaires sur ce que les média mesquins avaient appelé « le Silence de Sérigne Cheikh ». Nous y avions consacré quelques lignes pour nous en offusquer, sans oublier de défier les langues fourchues auxquelles nous serinions que la « succession » au Khalifat par Sérigne Cheikh se fera malgré les sournoiseries lâchement entretenues par des « cerveaux malades ». Pour ceux qui ont encore leurs yeux et leurs oreilles, ils se rendront compte que ces phrases écrites à l’époque retentiront dans certaines veines et neurones comme un torrent de pluies venu dévaster la laideur des entrailles des êtres malhonnêtes.

Qui sont ces Sénégalais qui sifflent comme des serpents venimeux ? Qui sont ces gens qui se soucient peu du repos de l’âme de Sérigne Mansour SY, Al Khalifatoul Islam ? Qui sont ces hypocrites qui souhaitent la dislocation de la famille SY ? Qui sont ces ignorants qui se nourrissent de commérages et bavent de plaisirs criminels ?

Ô Sénégalais ! Vous avez tort de faire de la succession de Sérigne Mansour SY une priorité sur la peine non encore dissipée de ces millions de musulmans qui pleurent l’homme qu’ils ont aimé et qu’ils aimeront toujours. Qui êtes-vous donc, pour hiérarchiser la famille d’autrui tandis que la vôtre est empreinte d’anarchie, empestée de vos querelles intestines ?

Exploitant les notions élémentaires des cours de journalisme relatifs à la « théorie de l’agenda », les média, s’ils ne se limitent pas à vous dire « ce à quoi vous devez penser », vous disent, en ces moments de grande douleur, « ce que vous devez penser ». Dans les deux cas, des subterfuges sont mis en branle, des mensonges proférés, pour coloniser vos pensées. À

partir de ce moment, chers « coupable-victimes », « liseurs » de journaux, « écouteurs » de radio, « regardeurs » de télé ou « surfeurs » du net, vous n’existez plus, ni comme des êtres conscients ni tels des êtres pensants, mais plutôt vous êtes transmutés en marionnettes, en otages de l’opinion véhiculée par ces média-là. Sérigne Mansour est « mort ». Deux jours après, ils ont réussi à vous détourner de vos préoccupations véritables, qui, en mon sens, devraient être la Prière, le Travail, l’Alimentation, l’Habitation et les Interrelations paisibles. Mais ces média n’auraient pu réussir à vous contrôler si facilement, si, déjà en vous, vous ne cultiviez des pensées obscures, si vous n’aviez pas dessanglé vos idées noires.

Beaucoup parmi vous n’ont rien à mettre sous la dent, nulle part où habiter, aucun travail. Au lieu de vous préoccuper de votre vécu immédiat, c’est « l’autre qui vous intéresse ». Ah ! Je comprends. C’est peut-être l’absence de trouver « un quelque chose à faire » qui vous conduit à pousser si bas votre personne. Non ! Cela seul ne saurait expliquer votre attitude car, nombre d’entre vous ont du travail, ont un toit, se nourrisse bien. C’est donc plutôt la sournoiserie et la turpitude légendaires avec lesquelles sont façonnés vos esprits qui révèlent le sens de vos comportements à l’égard d’une situation où, les supposés problèmes posés sont, essentiellement, une vue vos pensées et non une réalité objective.

En purs idéalistes et idéologues du mal, vous interprétez « diablement » le « Silence » de Sérigne Cheikh Ahmed Tidiane SY, Al Maktoum. Que voulez-vous réellement ? Qu’il se précipite sur le « trône » de Sérigne Mansour pour ensuite alléguer que le « Siège » ne lui revient pas de droit, ou qu’il continue à garder le « Silence » afin que, chaque jour, vous consacriez, pour des intérêts mercantilistes bassement calculés, quelques lignes mensongères à ce que vous avez appelé son « Silence » ?

Alhamdoulilah, fort heureusement ! Il y a parmi les Sénégalais des personnes qui se sont parées contre toutes les vilenies orchestrées par des mal-pensants. Je salue leur attitude et les encourage à rester forts et imperturbables. Il n’y a que les sottes gens qui se précipitent là où le sage garde tout son calme.

Sidy Lamine NIASS, le brouilleur

Ce calme du sage manquant à mon « père » Sidy Lamine NIASS, parce ce qu’il va jusqu’à médiatiser une pseudo-lettre écrite à Almaktoum, m’amène à soutenir donc, devant tous les Sénégalais, qu’il a montré, par sa précipitation peu réfléchie, la preuve de son manque de lucidité et l’absence de toute sagesse qu’on lui croirait détenir. Il devrait s’accommoder de résoudre la confusion que pose son émission Diine ak jamono (basée sur l’éthique et la morale sociale) avec ses autres programmes, ô combien immoraux, qui ont fini, en complicité avec

d’autres média sénégalais, d’affaler le peu de moralité qui restait à notre pays. Il ne le sait pas, mais il faut que quelqu’un le lui dise : sa télé, et même lui, sont devenus insipides, « safatuñu dara ».

Je fais partie de ceux qui l’ont défendu ce jour de vendredi 2009 où son groupe de presse fut attaqué. Il reçut peu de temps après une compensation financière de l’État du Sénégal estimée à 400 millions, sans que, véritablement, sa responsabilité (celle de l’État) n’ait été prouvée.

Aujourd’hui encore, Sidy Lamine NIASS est en procès, dit-on, avec un directeur de presse qui l’aurait accusé, avec des « preuves » à l’appui, d’être Le Grand « maître chanteur » de l’histoire politico-sociale du Sénégal. Sidy ! Que ce soit vrai ou faux, sachez qu’à la suite des entretiens que j’ai eus avec beaucoup de Sénégalais, je puis vous dire que c’est ce que pensent la majorité d’entre eux. Qu’avez-vous donc fait pour que l’on vous catalogue ainsi ? Dites-le nous, s’il vous plait.

Quant à l’ensemble des Sénégalais, je voudrais les assurer en leur disant que la succession de Sérigne Mansour SY ne mérite même pas une heure de peine d’interrogation. Le moment venu, vous comprendrez. Pour l’heure, allez travailler ou exigez à avoir du travail si vous n’en avez pas. Et surtout pas n’importe lequel. Des hommes sains, aux pensées saines, voilà ce que nous espérons de nos compatriotes.

Dr M. G. Aidara

Dans Le Blog du Sociologue Rebelle

N.B : Je continue d’avoir du respect pour Sidy L. Niass malgré tout !

 L'auteur  LeSociologue Rebelle
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
LeSociologue Rebelle
Blog crée le 09/01/2012 Visité 1393972 fois 338 Articles 26603 Commentaires 88 Abonnés

Posts recents
À l’époque où vous attaquiez Sérigne Cheikh, pauvres de vous !
Attaques organisées contre Sérigne M. SY: Gaston Mbengue, un ch... endetté aux abois
Affaire Gadio : les USA pas très honnêtes
Petit incendie, l\'Armée française en renfort !!!
Péché, crime et crétinerie des Arabes, des \"Blancs\" et des Africains
Commentaires recents
Les plus populaires