Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Assise de l’éducation, Président Macky SALL, vous ont-ils exposé nos problèmes ?

Posté par: Le Collectif des doctorants "dérogataires"| Samedi 30 août, 2014 07:58  | Consulté 23783 fois  |  4 Réactions  |   

Nous venons d’apprendre que vous avez entamé des discussions avec le Saes sur la question universitaire. Nous apprécions votre démarche et vous encourageons à renouveler périodiquement ces types de concertations avec les enseignants, sans toutefois oublier d’impliquer les doctorants que nous sommes.

Excellence, Nous aimerions juste vous informer de la situation d’une frange de la population estudiantine, en l’occurrence les doctorants désœuvrés,  bien qu’elle soit parvenue au niveau que tout bon système éducatif aimerait voir ces filles et fils se  hisser. Récemment, vous avez certainement entendu les différentes sorties médiatiques du Collectif des doctorants « dérogataires » et non boursiers, sorties au cours desquelles il a fait savoir à l’opinion nationale l’inacceptable situation à laquelle ses membres ont été exposés par des réformes qui brillent par leurs contradictions effarantes. On nous dit que ces réformes ont pour but de donner plus de qualité à l’enseignement, en accordant, comme vous-même l’avez exprimez lors de votre rencontre avec les membres du Saes, une part belle à tout étudiant épris de savoir, qui s’investit dans la recherche, quelle que soit sa filière d’études.

Son excellence, cet investissement intellectuel, vous le trouverez chez les doctorants que nous sommes, mais aussi chez de nombreux étudiants de tous niveaux confondus. Seulement, Excellence, sans un appui financier qui, à l’heure actuelle, reste uniquement la bourse et les subventions allouées à la recherche que beaucoup d’étudiants peinent à obtenir jusqu’aujourd’hui, aucune thèse digne de ce nom ne pourra être produite par les jeunes chercheurs sénégalais inscrits dans nos écoles doctorales.

Excellence, un étudiant de l’École doctorale Et.Ho.S, paierait-il chaque année 150000 milles francs à titre de frais d’inscription annuelle pendant trois, quatre, voire cinq ans, s’il n’avait aucune volonté de réussite ou aucun amour pour la recherche ? Vous ont-ils dit, nous parlons de vos interlocuteurs, que la promotion 2010-2011, dont la bourse a été suspendue pour des motifs qu’elle ignore toujours, s’est acquittée  de cette somme pendant trois ans, jusqu’à la récente réforme qui a finalement revu, fort heureusement, à la baisse ce montant en le fixant à 75000 francs ?

Excellence, nous sommes des patriotes amoureux de connaissances. Nous mourrons pour ce pays, cette terre de nos ancêtres. Mais ce don de soi est contrarié par certains écueils liés principalement à la vie précaire des étudiants et de leurs familles. Qui plus que vous connaîtrait mieux ce que peut endurer un étudiant désœuvré en termes de capital économique, culturel et social, dont la bourse reste le seul moyen de corriger l’inégalité de chance due à son groupe d’appartenance ?

Excellence, vous êtes actuellement le seul qui pourrait décider de la réussite ou de l’échec des valeureux fils de ce pays. Nous vous prions d’exonérer les doctorants des nouveaux critères d’octroi de bourses qui constituent un frein, depuis dix mois, à leurs activités de recherches, quel qu’en soit le coût pour notre État. Un État respectable, soucieux du devenir de sa jeunesse, ne fait pas d’économie sur son avenir, surtout quand il s’agit de son éducation et de sa formation. Le père du libéralisme Adam SMITH ne dit-il pas que tout État devrait s’acquitter de ses trois obligations essentielles, à savoir assurer à son peuple l’éducation, la sécurité et la santé ?

Excellence, l’état des étudiants ayant une dérogation est pitoyable. Eux qui, dans un ou deux ans, auraient pu acquérir, avec un appui financier important, le titre de docteur leur permettent de donner des cours dans nos universités, et participer ainsi, à décharger, libérer nombre de leurs professeurs de certaines tâches encombrantes. Figurez-vous, Excellence, l’un de nos camarades, pétri d’atouts intellectuels exceptionnels, dont le sujet portait sur « la violence et la déviance à l’université » a dû abandonner ses recherches pour trouver de quoi vivre dans une Ong, alors que ses travaux auraient, s’ils étaient arrivés à terme, permis à votre gouvernement d’avoir des pistes de solutions à la crise universitaire. Dans une publication imminente, un membre du Collectif présentera « Les vertus sociales et pédagogiques de la bourse d’études », susceptibles d’améliorer l’image de l’étudiant vis-à-vis de l’extérieur, par l’octroi d’une valeur symbolique indispensable à l’entretien d’un regard positif sur son statut. N’est-ce pas cela votre combat, Excellence ?

Excellence, malgré tout, nous gardons espoir que, dès réception de ce texte épistolaire, vous répondrez favorablement à nos doléances, du fait de leurs nécessités impérieuses.

Veuillez, Cher Président Macky SALL, recevoir toutes nos prières et nos vœux de réussite, dans l’intérêt exclusif du Sénégal.

Le Collectif des doctorants « dérogataires » et non boursiers

Tel : 77 439 18 03

Email :socioomalick@yahoo.fr

NB : Un compatriote, sympathisant du Collectif écrivait

-http://mactko.seneweb.com/lettre-ouverte-des-doctorants-non-boursiers-et-laquo-derogataires-raquo-au-ministre-mary-teuw-niane_b_165.html

-http://www.dakaractu.com/Lettre-ouverte-au-president-Macky-SALL_a31744.html (dans cette lettre vous verrez qu’il y a bien longtemps, il décrivait ce que vous avez dit sur la dévalorisation du statut de l’étudiant au profit des lutteurs)

-http://fr.allafrica.com/stories/201203051635.html (lettre adressée à l’excellent CMGA Abdoulaye FALL, février 2012, dans laquelle il l’alertait sur la menace d’une possible volonté d’instrumentalisation de l’armée par vos adversaires de l’époque. Les étudiants ne font pas que se plaindre, ils proposent. L’exemple est là)

 L'auteur 
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (4)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Correction " situation désastr En Août, 2014 (14:07 PM) 0 FansN°:1
Premier paragraphe :" Excellence, nous aimerions juste vous informez de la situation désastreuse d'une frange de la population estudiantine..."
Anonyme En Août, 2014 (17:06 PM) 0 FansN°:2
Votre situation est vraiment pathétique. Vous risquez tous de vous retourner un jour contre votre propre pays que vous aimiez tant. Et c'est cela qu'il faut éviter.
Anonyme Correction En Septembre, 2014 (07:00 AM) 0 FansN°:3
Sixième paragraphe, troisième ligne, faute de frappe : "...le titre de docteur leur permettant..."
Anonyme En Septembre, 2014 (14:01 PM) 0 FansN°:4
Merci Sociologue !

Ajouter un commentaire

 
 
LeSociologue Rebelle
Blog crée le 09/01/2012 Visité 1378471 fois 334 Articles 26018 Commentaires 88 Abonnés

Posts recents
Péché, crime et crétinerie des Arabes, des \"Blancs\" et des Africains
Massacre de musulmans en Birmanie : Le milliardaire juif Georges SOROS indexé
Franc Cfa : le silence suspect de l\'opposition sénégalaise
Pardonner Assane DIOUF ?
Wade sera-t-il au procès de Kemi Seba ? Le Sénégal, un Etat ou une prison à ciel ouvert ?
Commentaires recents
Les plus populaires