Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

DONALD TRUMP n'est pas le Diable : la presse et les sondeurs savaient qu'il était l'authentique favori

Posté par: LeSociologue Rebelle| Jeudi 10 novembre, 2016 16:11  | Consulté 463 fois  |  0 Réactions  |   

 

Ils ont voulu, comme à l'accoutumée, manipuler l'opinion américaine. Les médias et les sondeurs savaient que TRUMP était populaire. Alors ils ont essayé de déjouer les pronostiques, les intentions de vote, voire le vote lui-même et la victoire de TRUMP devenue aujourd'hui incontestable. Pauvres médias, pauvres sondeurs ! Cette odeur de souffre rappelle bien le processus de la manipulation médiatique qui a amené à la légalisation de l'avortement aux USA et ailleurs dans les années 70 : Produire de faux chiffres, voilà ce qu'ils savent faire de mieux.

Allez, lisez cette analyse pertinente de mon frère Patrick MBEKO.

"J’entends dire depuis l’élection de Donald Trump que celui-ci a déjoué les sondages. Tous les commentateurs n’en reviennent pas. Que s’est-il passé, s’interroge-t-on dans les rédactions des grands médias. Comment Donald Trump a-t-il réussi à déjouer tous les sondages qui le donnaient perdant?

En réalité, le tonitruant milliardaire n’a déjoué aucun sondage. Les « experts » des grands médias oligarchiques étaient bien conscients que Trump allait gagner les élections. C’est alors qu’ils se sont mis à produire des études et sondages bidon plaçant la candidate de l’oligarchie Hillary Clinton à la tête de tous les sondages, dans l’optique d’orienter le vote des Américains déterminés à se payer la caste médiatique et politique.


Les sondages, c’est comme les « Like » sur votre page officielle Facebook. Vous savez, le fameux pouce pointé vers le haut qui flatte parfois votre ego, mais qui en réalité ne veut pas dire grand-chose. Il y en qui « like » votre page parce qu’ils ont apprécié un sujet ou vos articles, d’autres parce qu’ils en ont entendu parler, d’autres encore parce qu’ils vous apprécient tout simplement, d’autres juste pour le plaisir de « liker » ou parce que vous êtes un proche... En gros, on vous « like » pour diverses raisons et non parce qu’on vous adore nécessairement ? Allez, on descend de son nuage virtuel. C’est pareil avec les sondages : on vous pose des questions orientées pour vous faire dire (répondre) ce qu’on attend de vous et on dit : « Voilà, ils adorent Clinton ». Mais au fond, le sondé sait qu’il vous a raconté sa vie et le sondeur sait que son affaire est biaisée. Mais pas grave, les médias se chargeront du reste en répétant avec une insistance suspecte que « tous les sondages sont unanimes : c’est elle la prochaine présidente des USA ».

En fait, les sondages servent à conditionner les esprits. Sauf que dans le cas des dernières élections américaines, les « imbéciles » (le petit peuple) ont décidé de faire un doigt d’honneur à tous ces gens d’en haut et leurs médias qui les méprisent. Ils ont préféré un fou à la cadette de la famille Satan. Les « imbéciles » ne choisissent que des gens stupides comme Trump. Et croyez-moi, les gens d’en haut et leurs médias en étaient bien conscients. En fait, ce n’est pas Donald Trump qui a déjoué les pronostics, mais bien les « imbéciles » qui ont refusé de suivre l’arnaque des médias. Observons tout ça de loin en buvant le Nsamba..."

Par Patrick Mbeko

Dans le Blog du sociologue Rebelle

University of Bayla

 L'auteur  LeSociologue Rebelle
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
LeSociologue Rebelle
Blog crée le 09/01/2012 Visité 1338339 fois 322 Articles 24491 Commentaires 87 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires