Côte d’Ivoire: un congrès africain contre la peine de mort à Abidjan

  • Source: : RFI | Le 10 avril, 2018 à 15:04:26 | Lu 1669 fois | 1 Commentaires
content_image

Côte d’Ivoire: un congrès africain contre la peine de mort à Abidjan

En Côte d’Ivoire, à l’initiative de l’association Ensemble contre la peine de mort, un congrès africain contre la peine de mort se tient depuis ce lundi 9 avril, et pour deux jours, à Abidjan. Quelque 300 abolitionnistes venus de l’ensemble du continent sont conviés; l’Afrique, que les membres de cette association escomptent bien devenir le prochain continent abolitionniste.

En 1990, seul le Cap Vert avait décidé, en Afrique, d’abolir la peine de mort.
Vingt-huit ans plus tard, dix-neuf autres pays africains avaient rejoint l’archipel dans cette démarche.

Un long chemin reste à parcourir pour faire adhérer l’ensemble du continent à cette cause. « Nous sommes convaincus, au sein de la communauté internationale, que l’Afrique sera le prochain continent abolitionniste. Tous les ans, il y a des pays africains qui abolissent la peine de mort. Aujourd’hui, quatre cinquièmes des pays africains ne pratiquent plus la peine de mort, c’est-à-dire qu’ils l’ont abolie de droit ou de fait. Ce congrès est organisé justement pour pousser les derniers pays qui résistent encore et pour accompagner cette dynamique extrêmement positive vers l’abolition en Afrique », a déclaré Nicolas Perron, directeur des programmes pour l’association Ensemble contre la peine de mort.

Les obstacles à franchir en termes d’abolition de la peine de mort sont faits de contextes politiques, de préceptes religieux et de particularismes sociologiques. « Les obstacles en eux-mêmes sont des obstacles d’ordre politique, d’ordre juridique. Ce sont notamment des référents religieux. Ce sont également des pratiques traditionnelles sur lesquelles il va falloir travailler avec les opinions publiques. Très souvent, en effet, dans le cadre de nos visites, des gouvernements sont parfois conscients du fait qu’il faut franchir ce pas mais le frein vient des opinions publiques », a souligné Maya Sahli Fadel, commissaire à la Commission africaine des droits de l’homme.

En 2016, le Nigeria a condamné 527 personnes à mort devant l’Egypte, avec 237 condamnations. L’Egypte est le pays à avoir mis le plus en pratique ces exécutions avec quarante-quatre exécutions, devant la Somalie, avec quatorze et le Nigeria, trois.


Auteur: RFI.fr - RFI






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (1)


Anonyme En Avril, 2018 (09:00 AM) 0 FansN°: 1

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com