Maroc. 12 suspects sous les verrous après le viol collectif d’une adolescente

  • Source: : Seneweb.com | Le 29 août, 2018 à 02:08:18 | Lu 1501 fois | 4 Commentaires
content_image

Maroc. 12 suspects sous les verrous après le viol collectif d’une adolescente

Une adolescente affirme avoir été séquestrée, violée, et torturée pendant près de deux mois par une quinzaine d’hommes, dans un village du centre du Maroc. Douze suspects ont été arrêtés et mis en détention préventive.

Douze Marocains âgés de 18 à 27 ans, suspectés d’avoir participé au viol collectif d’une adolescente de 17 ans, ont été placés en détention préventive, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Le témoignage de Khadija Okkarou qui affirme avoir été séquestrée, violée et martyrisée pendant deux mois par une quinzaine d’hommes dans le village de Oulad Ayyad (centre du Maroc) a suscité une grande mobilisation sur les réseaux sociaux ces derniers jours ainsi qu’une pétition pour lui venir en aide. 

« Ils m’ont détruite »

« Ils m’ont séquestrée pendant près de deux mois, violée et torturée, […] je ne leur pardonnerai jamais, ils m’ont détruite », a-t-elle déclaré sur une vidéo où elle montre des tatouages graveleux et des traces de brûlures de cigarettes sur son corps.

Le procureur général de la chambre criminelle de la cour d’appel de Beni Mellal (centre) a décidé de poursuivre ceux qu’elle accuse et les a placés en détention préventive avant de confier l’enquête à un juge d’instruction, selon la source judiciaire jointe par l’AFP.

Le principal suspect, âgé de 20 ans, est poursuivi pour « traite d’être humain sur mineure », « viol », « menace de meurtre », « torture et usage d’arme causant des blessures et séquelles psychiques », « constitution d’une bande organisée, enlèvement et séquestration », selon la même source.

Les chefs de « traite d’être humain sur mineure », « menace de meurtre », « torture », « enlèvement », « viol », « non-dénonciation de crime » et « non-assistance à personne en danger » ont été retenus pour dix de ses complices présumés. Un douzième est poursuivi pour « non-dénonciation de crime » et « non assistance à personne en danger ». Trois autres suspects sont actuellement recherchés par la police, selon la même source.

Des parents des suspects blâment l’adolescente

Khadija « est encore sous le choc même si elle essaie de se montrer forte, ses mains tremblent quand elle parle », a déclaré à l’AFP Loubna El Joud, membre de l’association NSAT de Marrakech qui fournit une aide aux femmes victimes de violences.

« Plusieurs médecins bénévoles ont proposé de lui enlever ses tatouages mais le dermatologue préconise d’attendre » du fait de l’état d’inflammation de sa peau, selon elle.

Les viols sont doublement douloureux pour les victimes, souvent considérées au Maroc comme les premières coupables par une société empreinte de valeurs traditionnelles.

Ces derniers jours, des parents des suspects ont multiplié les déclarations à la presse marocaine en accusant Khadija Okkarou de mensonge et en dénonçant son mode de vie, selon eux, « dépravé ».


Auteur: Ouest-france.fr - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Anonyme En Août, 2018 (12:16 PM) 0 FansN°: 1
Marocains sont des êtres primitifs comme tout Maghrebin.

Malgré les infrastructures modernes, leur esprit est moyen-ageux.

C pourkoi il leur fait toujours des guides dictateurs.







 :fbhang: 
Reply_author En Août, 2018 (16:01 PM) 0 FansN°: 1
"les viols sont doublement douloureux pour les victimes, souvent considérées au maroc comme les premières coupables par une société empreinte de valeurs traditionnelles".

ce n'est pas seulement au maroc que les victimes sont considéré comme coupables. même au sénégal, cette mentalité subsiste encore. nous avons entendy un certain professeur de philosophie le dire à la télé, à l'émission jakarlo.

dans les pays où la charia est appliquée, une femme violée risque la peine infligée aux fornicatrices ou aux adultérines, si elle ne peut pas prouver le viol déclaré.
en fait, la charia dit qu'une femme coupable de relations sexuelles hors mariage doit être punie. ca peut même être la décapitation si la femme est mariée. or, une femme qui va à la police déclarer être victime d'un viol, avoue du même coup avoir eu des relations sexuelles hors mariage, elle devient donc immédiatement présumée adultérine ou fornicatrice, jusqu'à ce qu'elle prouve l'acte de viol.

sachant qu'il n'est presque jamais possible de prouver un viol (sauf s'il y a eu des témoins qui acceptent de témoigner), beaucoup de femmes ont été punies, emprisonnées, flagelées en public ou décapitées, pour avoir déclaré être victimes d'un viol.

cette loi a heureusement été abolie très récemment dans certains pays comme l'irak, le pakistan, ect.
Anonyme En Août, 2018 (22:22 PM) 0 FansN°: 2
un sénégalais va l'épouser

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com